Dans En vedette, La vraie vie

Ça touche tout le monde!

Stéphanie Larochelle, hiver, Anxiété

Les gens qu’on aime et l’anxiété

Je suis en plein vol, je vois le Pont Jacques-Cartier un peu plus loin. Soudainement, je stoppe dans ma montée vers le ciel. Je flotte quelques secondes et boum. Je redescends ayant l’impression que mon cœur est toujours là-haut, le haut-le-cœur qui vient avec et pendant une fraction de seconde, j’oublie de respirer. C’est le sentiment que la plupart des gens ont lorsqu’ils sont dans l’Orbite de la Ronde. Moi je vis avec ce sentiment pratiquement en permanence. On fait tous de l’anxiété dans la vie, c’est totalement normal. Cependant, quand c’est ton état d’esprit au naturel, c’est autre chose. Malheureusement, notre anxiété peut aussi écorcher nos proches.

Je ne sais pas si vous êtes dans la même situation que moi, mais si oui, vous savez que les gens qui vous entourent et qui vous aiment ne comprendront pas ce qui se passe dans votre tête. Certains iront même jusqu’à dire qu’ils ne vous reconnaissent plus. Il ne faut pas leur en vouloir, ils ne pourront pas toujours comprendre – seulement vous soutenir. J’ai rencontré mon copain à une époque de ma vie ou l’anxiété n’était pas un problème pour moi, donc le fait que j’ai maintenant de l’anxiété sociale et de l’anxiété (presque) généralisé, fait qu’il a beaucoup de mal à me comprendre. Il se souvient de moi à une époque où j’étais la première sur la piste de danse avec une petite attitude de je-m’en-foutisme. Aujourd’hui, si je peux me fondre dans la masse et passer inaperçue, c’est mieux pour moi. Malgré tout, il respecte mes zones de confort et m’aide à me sentir à l’aise dans des situations ou normalement je ne le serais pas. C’est tout ce dont nous avons besoin. Quelqu’un qui nous écoute et nous respecte. En tout cas, c’est ce qu’il me faut à moi.

Donc, il ne faut vraiment pas en vouloir à ceux qui vous aiment de ne pas savoir quoi faire. Après tout, même les gens qui font de l’anxiété ne savent pas quoi faire pour s’aider parfois. C’est pourquoi je garde dans mes contacts des numéros de centre d’aide divers. Ils sont là pour écouter sans juger et parfois, c’est plus facile parler avec ceux qui ne nous connaissent pas.

Je parle ici par expérience personnelle, je ne suis pas spécialiste de la santé mentale. Mais j’espère que mon expérience puisse aider d’autres personnes à mieux comprendre leurs situations ou la situation d’un être cher. 

Share Tweet Pin It +1

Stéphanie

Cinéphile au cerveau hyperactif de 28 ans, je suis la belle-soeur et amie de Justine <3 . J'ai toujours voulu tenter ma main à l'écriture d'articles et le site de Justine me permet de le faire. C'est une opportunité pour moi de voir si j'ai l'âme d'une blogueuse  ;)

Article précédentLe col roulé : Comment l'agencer avec style
Prochain articleVIDÉO : MES TROUVAILLES MODE

2 Commentaires

  1. Marie-Michele
    depuis 1 année

    Très bien décrit ce sentiment de haut le coeur 👌
    On en fait tous à différents degrés mais on en parle pas beaucoup. C’est vraiment un beau texte ❤️
    XXXX

    Répondre
    1. Stéphanie
      depuis 1 année

      Merci!! Effectivement, un peu d’anxiété *normal* on connaît tous ça, c’est souvent ce qui nous poussent à nous dépasser (ou a fuir 😂).

      Je tentais de trouver quelque chose à quoi la plupart des gens pourraient se référer et L’Orbite est un manège de la ronde qui décrit parfaitement le sentiment, je ne pouvais pas passer à côté.

      xxx

      Répondre

Laisser un commentaire